Le « Sans assistance », c’est quoi ?

Notre conception du « sans assistance » est simple : elle consiste à avoir une pratique responsable dans un environnement surtout pas hostile mais qui du coup, si votre pratique est responsable vous permettra pourquoi pas d’aller un jour plus loin, voir dans du plus hostile 😊

🎯 Le « sans assistance », c’est l’idée de l’autonomie réelle, en solide, en liquide sur la distance que nous avons défini comme raisonnable. Sur la Migoual, c’est 42 km pour trouver un ravito solide et pareil au retour. Et encore, ça, c’est si vous ne vous perdez pas 😉

🎯 Le « sans assistance », c’est l’idée de rester solidaire, de ne pas abandonner un pote au bord du chemin mais entre de bonnes mains, c’est laisser « l’aventure » prendre le pas sur « le chrono et la compétition ».

🎯 La « sans assistance », ce n’est pas ne plus communiquer avec ses proches qui peuvent être à pleins d’endroits au bord du chemin mais c’est être fier à l’arrivée de l’avoir fait sans aide extérieure autre que celle définit par l’organisation.. 💪

🎯 Le « sans assistance », c’est votre capacité à jongler entre un balisage terrain parfois light, une trace GPX parfois fausse 😁 et un roadbook papier avec un fond de carte.

🎯 Le « sans assistance », c’est votre capacité à prendre la bonne décision, en équipe, rattraper une erreur de parcours, se remettre sur les rails en faisant demi-tour ou en récupérant le parcours un peu plus loin (sans le raccourcir).

🎯 Le « sans assistance », c’est peut être à l’arrivée se dire que vous auriez pu le faire sans nous, toujours entre potes, en sécurité, en profitant de ravitaillements durables (épicerie, resto…)….. Vive le OFF !!! ❤️

📸 Edition 1

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.